expositions musée paul valéry séte

Les expositions du Musée Paul Valéry à Sète
www.tourisme-herault.info

"Impressionnisme et audaces du XIXe siècle"
Du 29 Juin 2013 au 27 Octobre 2013

Monet, Renoir, Degas, Pissarro, Bonnard, Toulouse-lautrec, Signac... près de 70 oeuvres issues de la collection David et Ezra NAHMAD.

Unique au monde autant par la diversité des courants artistiques représentés que par l’illustration de chacun d’entre eux, la collection NAHMAD domine depuis les deux dernières générations le monde des collectionneurs et des marchands d’art.
Sa première présentation en France propose, au Musée Paul Valéry, un ensemble magnifiquement représentatif de la deuxième moitié du XIXe siècle, période sur laquelle s’est fixée la sélection opérée.
Si les œuvres de la collection NAHMAD ont figuré au cours des dernières décennies dans des expositions organisées par les plus grands musées du monde, elles sont ici pour la première fois rassemblées avec de nombreuses autres, peu ou jamais exposées, pour proposer, à travers le regard d’un collectionneur, une vision d’ensemble sur les grandes audaces qui ont scandé la deuxième partie du XIXe siècle.
Introduite par l’Ecole de Barbizon et le Réalisme, qui marquent dans l’histoire de l’art les débuts de la période moderne, l’exposition réunit un ensemble d’œuvres illustrant tous les grands courants qui, des années 1850 au tournant des XIXe et XXe siècles, ont construit la modernité et ouvert la voie aux avant-gardes. Qu’il s’agisse de l’impressionnisme ou du post-impressionnisme, des expériences de Pont-Aven, de l’aventure nabie ou du symbolisme, chaque artiste est représenté par un ensemble d’œuvres exceptionnel proposant une lecture particulièrement cohérente et généreusement offerte au public.


      

Précédentes expositions du Musée Paul Valéry

"CHABAUD Fauve et expressionniste" du 15 juin au 28 octobre 2012
Auguste Chabaud est né le 3 octobre 1882 à Nîmes et mort le 23 mai 1955 à Graveson.
143 œuvres sont réunies, dont 108 peintures et 43 œuvres sur papier provenant de nombreuses collections.
Cette exposition, consacrée à l’œuvre d’Auguste Chabaud avant la Première guerre mondiale, s’attache à mettre en évidence l’écriture particulière d’un artiste dont l’esthétique, directe et âpre, procède tout autant du fauvisme que de l'expressionnisme.
Contraint, dès 1901, de quitter Paris au moment même où s’élaborait le fauvisme dans le groupe des anciens élèves de Gustave Moreau et dans celui de Chatou, Auguste Chabaud ne devait y revenir que près de six ans plus tard, précisément au moment où les fauves se dispersaient.
Agé de 17 ans lors de sa première installation à Paris, et de 25 ans lors de son retour dans la capitale après son service militaire en Tunisie, Chabaud va construire, durant les années précédant la Première guerre, une œuvre d’une puissante expressivité, intégrant à la fois les préoccupations contemporaines des fauves et celles qui, dans le nord de l’Europe, animent les expressionnistes.


 "Agnès Varda y'a pas que la mer" du 3 décembre 2011 au 22 avril 2012
Attachée à la ville de Sète, où elle a été réfugiée pendant la guerre, Agnès Varda ne garde de ces années-là que des souvenirs heureux de vacances et d’insouciance.
Après avoir quitté Sète pour s’installer à Paris, elle y revient fidèlement pendant 10 années, à l’occasion des vacances scolaires. Elle y rencontre des pêcheurs, des amis qui lui donnent l’idée de réaliser en 1954 son premier film La Pointe courte.
56 années plus tard, elle répond à l’invitation du Musée Paul Valéry afin de présenter Y’A PAS QUE LA MER, une exposition qui dévoile une facette moins connue de son univers de cinéaste, photographe et plasticienne.
Majoritairement composée d’installations, l’expo s’emploie à mettre en évidence une préoccupation majeure : celle de la mise en relation et de la confrontation dans l’espace de l’image fixe et de l’image mobile.


"Juan Gris, rimes de la forme et de la couleur"

Du Vendredi 24 juin 2011 au Lundi 31 octobre 2011
Cette exposition a pour propos de mettre en évidence le rôle particulier, et singulier, qui a été celui de Gris dans l’esthétique cubiste qu’il a su renouveler en apportant à l’entreprise initiée par ses deux illustres prédécesseurs, Picasso et Braque, une dimension à la fois intellectuelle et constructive. Juan GRIS va chercher à atteindre une perfection de l’équilibre entre la référence au réel et une architecture
de l’oeuvre ayant ses propres lois plastiques, son propre langage. La synthèse s’opère chez lui par un dépouillement de plus en plus marqué, par une respiration nouvelle de l’espace jusqu’alors souvent confiné chez les peintres cubistes, par un éclatement de la couleur tout à fait atypique dans l’esthétique cubiste, par une sensibilité personnelle qui le conduit à observer la vie intérieure de chacun de ses sujets.

"Valtat, indépendant et précurseur, père du fauvisme"
du 28 janvier 2011 au 7 mai 2011
L’exposition met en évidence le rôle de Louis Valtat, (1869-1952), tout à la fois indépendant et pionnier du fauvisme depuis la fin du XIXe siècle. 70 oeuvres présentées. Valtat n’occupe pas la place qui devrait lui revenir et son parcours mérite d’être reconsidéré entre 1895 et 1905, période pendant laquelle il élabore une œuvre qui s’inscrit totalement dans l’avant-garde. Si l’influence des Nabis l’éloigne du pointillisme de ses œuvres de jeunesse, c’est sa filiation avec Van Gogh et Gauguin qui, dès 1895, le situe comme un précurseur du fauvisme. Sa découverte du Midi de la France en 1895, plusieurs années avant que les fauves ne s’y rendent à leur tour, joue un rôle essentiel dans l’évolution de son travail sur la couleur.
Ouvert tous les jours, de 9h30 à 19h
148, Rue François Desnoyer (au-dessus du cimetière marin).

"Dessins et Aquarelles dans les collections du Musée Paul Valéry"
du 17 novembre 2010 au 9 janvier 2011
Près de cent dessins et aquarelles parmi les plus significatives offrant un regard d’ensemble sur la collection, à travers quelques-uns des principaux artistes qui y sont représentés : Delacroix, Gustave Doré, Jongkind, Degas, Matisse, Marquet, Marinot, Juan Gris, Manguin, Gromaire, Cocteau, Jacques Villon, Desnoyer, Blondel, Dubout, Combas… ainsi que Paul Valéry.

"Dufy en Méditerranée" du 17 juin au 31 octobre 2010
Réouverture après travaux et arrivée d'une nouvelle Conservatrice, du Musée Paul Valéry avec une exposition consacrée à Raoul Dufy et aux liens qui, durant toute sa vie, ont uni son oeuvre au bassin méditerranéen. Raoul Dufy 1877-1953
Présentation des oeuvres réalisée au cours de ses premiers séjours dans le sud de la France à partir de 1903, à Martigues d’abord puis à Marseille, à La Ciotat, à L’Estaque où il travaille en compagnie de Braque, à Hyères avant la première Guerre mondiale et à Vence. Peintures inspirées de ses voyages en Italie en 1922 et en 1938, au Maroc en 1926 et en Algérie en 1934. Le peintre originaire du Havre s'installe à Perpignan en 1941 puis à Forcalquier à l’extrême fin de sa vie en 1952.

Tarif normal 4 €.
Ouvert tous les jours, de 9h30 à 19h
148, Rue François Desnoyer à Sète (Direction La Corniche et au-dessus du cimetière marin).
Tél: +33.(0)4.99.04.76.16 et www.museepaulvalery-sete.fr

La collection permanente du Musée Paul Valéry
Toutes les expos temporaires des musées

Haut de page
Loisirs sorties Hérault              
Activités à pratiquer
Musées dans l'hérault
Grottes à visiter
Artistes Montpellier
Sentiers de randonnée
Cuisine et vins
Restaurant Herault
Festival Herault
Casino Montpellier
Cinema Herault

HEBERGEMENT VACANCES
Location vacances Hérault

Liens amis
Languedoc tourisme


Réclame                                      


Images                                       
www.flickr.com

www.tourisme-herault.info

Site internet Montpellier Haut de page
Webmaster